Pour son édition Spring 2015, NEST’up avait envie de proposer quelque chose de différent. En rupture avec les éditions précédentes. Convaincus que des histoires se retiennent mieux que des chiffres sur des slides, nous avons réfléchi ensemble à développer le nouveau DemoDay sur le thème des pirates et des nouveaux conquérants.

Avec Olivier Verbeke, nous étions directement d’accord d’uniformiser les slides pour ne plus avoir une succession de pitchs de startup mais une véritable histoire dans laquelle ils s’inscriraient, tout en respectant leur univers et leur différenciation.

Olivier Verbeke

Nous avons eu l’opportunité incroyable de pouvoir collaborer avec Vincent Patar (PicPic & André, Panique au village, etc. ) pour illustrer toutes les présentations.
Il nous fallait donc réaliser les slides des startup à leur place, en leur créant des images qui leur serviraient de support sans les bloquer. Nous ne voulions pas leur imposer des dessins et les enfermer. Il fallait des images qu’ils pouvaient s’approprier pour développer leur pitch. C’est un exercice auquel ils n’étaient pas habitué.
Le plus grand défi a été de trouver, avec chacun d’eux, cette juste balance entre un dessin symbolique qui ne raconte pas trop de chose mais suffisamment pour qu’il soit pertinent dans leur présentation.

    

Parallèlement, nous avons développé le scénario de la soirée avec, évidemment un début à l’histoire, un voyage, des îles à visiter, des héros et quelques péripéties.

  

Il nous fallait une conteuse, une Capitaine à notre bateau. Le nom de Myriam Leroy a été proposé dès le deuxième jour et nous trouvions qu’elle serait parfaite dans ce rôle. Nous cherchions une Capitaine qui ait l’allure et la présence d’une Capitaine et un vrai sens de l’écriture et du contage. Mais qui ne prennent pas trop le pas sur les pitcheurs.
Nous la remercierons jamais assez d’avoir accepté ce défi, malgré la pression qu’implique de devoir tenir une assemblée de 700 personnes pendant près de deux heures alors qu’on vient du monde masqué de la radio.

De son côté, elle nous a écrit un papier juste comme on l’espérait; amené une meilleure intrigue, de meilleures transitions, une quête pour donner un but à ce DemoDay.
De notre côté, nous avons mis en place des astuces scéniques pour la mettre la plus à l’aise possible, respectant sa manière de travailler, assise derrière un micro, lisant ses chroniques.

Myriam Leroy

Après trois mois de développement, une répétition qui a converti les plus sceptiques, l’arrivée des 700 invités, le DemoDay a débuté dans un bel esprit d’équipe.